Fogli di via – Comuniqué NoTav Paris – 24 août 2012

Un vieil instrument de répression a fait de nouveau son apparition à grande échelle en Val de Suse : le « foglio di via », restriction de la libre circulation dans les communes valsusines. Cette mesure a été notifiée durant ces derniers mois à un grand nombre de militant/es NoTav identifié/es lors des étouffants postes de contrôle policier qui quadrillent les routes d’une vallée militarisée bien au-delà de l’aire du chantier TAV. Expropriation de terrains et de maisons, check points et laissez-passer pour accéder aux terrains agricoles, contrôles routiers à tous les angles de rue, barbelés et gaz lacrymogènes utilisés par la même armée israélienne, ont poussé le très institutionnel SCI (Service Civil international) à comparer le Val de Suse à Gaza.
S’ils pensent nous affaiblir, ils se trompent, car nous savons que chaque nouvel acte de répression ne fait que renforcer notre détermination et amplifier notre lutte. Et si les restrictions de circulation doivent se transformer, comme il en a été pour le stade, en fichage généralisé avec obligation de se procurer une « carte de supporter » (« tessera del tifoso ») pour une simple présence aux matchs, alors nous attendons pour les NoTav la « carte du valsusin » !
Nous tous, militant/es NoTav, originaires de la vallée ou venus d’ailleurs pour partager lutte et vie quotidienne, sommes uni/es et déterminé/es à vivre et diffuser le modèle de résistance né en Val de Suse.

L’ennemi est le même : nucléaire, grande vitesse et grands projets inutiles. Nos camarades ne seront jamais seuls!

Comité NoTav Paris
24 août 2012

Un vecchio strumento di repressione ha fatto ancora una volta la sua comparsa in Val di Susa. Il foglio di via, restrizione della libera circolazione all’interno dei comuni valsusini. Questa misura è stata notificata negli scorsi mesi a un gran numero di militant* notav identificati a causa dei soffocanti posti di blocco della polizia sparsi per le vie di una valle militarizzata ben oltre l’area del cantiere. Espropri di terreni e di case, check point, lascia passare per accedere ai terreni agricoli, controlli a tutti gli angoli delle strade, filo spinato e lacrimogeni utilizzati dall’esercito israeliano, hanno fatto paragonare dall’istituzionale SCI (Servizio Civile Internazionale) la Val di Susa a Gaza.

Se pensano di indebolire il movimento con i fogli di via si sbagliano. Noi sappiamo che ogni nuova azione repressiva non farà altro che aumentare la nostra determinazione e rafforzare la nostra lotta. E se le restrizioni alla libertà di circolazione dovessero trasformarsi, come avvenuto con la tessera del tifoso per gli ultras, nell’identificazione obbligatoria solo per la propria presenza in valle, allora ci aspettiamo presto una “tessera del valsusino”! Noi tutti, militant* notav, originari della valle o meno, siamo tutt* unit* e determinat* a vivere e diffondere il modello di resistenza della Val di Susa.

Il nemico è lo stesso,nucleare, tav e altre opere inutili, i compagni non saranno mai soli!

Comitato NoTav Parigi
24 agosto 2012

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s