Communiqué NoTav Fête de l’humanité 2012

Non à la Ligne Grande Vitesse Lyon-Turin !

 Tout commence au milieu des années 90 dans une petite vallée des Alpes italiennes, à une poignée de kilomètres de la frontière avec la France : dans la vallée de Susa, le mouvement NoTav[1] grandit et lutte contre la construction d’un énième tunnel devant permettre à un nouveau TGV de franchir l’espace à la vitesse de la lumière, sans s’attarder sur les petits villages et leurs habitant.e.s ; les cols blancs des buildings métropolitains et leurs biens de consommation à l’obsolescence programmée ne sauraient se le permettre !

Pour la technocratie européenne comme pour les partis italiens, donner l’illusion d’un développement économique infini est la priorité, le mantra invoqué jusqu’à la nausée, sans contestation possible : à quoi bon demander l’avis des habitant.e.s ? « TINA[2] », leur répondra-t’on. Adieu, donc, aux champs de lavande, adieu aux vignes, et adieu à la vie des gens de la vallée. Et si on résiste ? Alors on envoie l’armée, on crée une forteresse au milieu de la montagne, on blesse et on tue, parfois, raison d’État oblige.

La construction du tunnel est aujourd’hui mise en échec et la contestation est toujours plus grande en Italie, avec des Comités NoTav qui essaiment partout dans la péninsule ; mais la lutte prend aujourd’hui une nouvelle tournure. C’est qu’en France, l’Etat aimerait aussi voir les Lignes à Grandes Vitesse fleurirent partout. Et du côté de la vallée du Rhône, Hollande l’a dit, la ligne se fera, quand bien même l’organe officiel de la rigueur tant vantée, la Cour des comptes, estime que ce projet, inutile parmi tant d’autres, tient du gaspillage de l’argent public !

Mais à Lyon, à Grenoble, en Savoie ou à Paris, nous n’entendons pas laisser l’État français pourrir les vallées et les montagnes, écraser et rendre plus insupportable encore la vie quotidienne de centaines de milliers d’habitant.e.s.

Les comités et collectifs NoTav se multiplient. Organisons-nous !

 Venez nous rejoindre samedi à partir de 16h30,

au stand de l’association Carlo Giuliani

72, avenue Che Guevara, dans le « Village du Monde », pour nous rencontrer, vous informer et discuter avec des NoTav d’Italie et de France.

 Comité NoTav Paris

15 septembre 2012

disponible en pdf

 


[1]No al treno ad alta velocità – Non au TGV

[2]There Is No Alternative – Il n’y a pas d’alternative.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s