Foreuses illégales à l’autoport de Susa

Alors que la campagne nantaise fait les frais d’une militarisation du territoire, en Val de Suse la tension remonte après une nouvelle tentative de sondage dans la nuit du lundi 12 au mardi 13 à Susa.

Depuis mardi assemblées, manifestations et blocages des routes et de l’autoroute se succèdent pour protester contre les foreuses venues effectuer le travail déjà empêché par la population locale en 2010 à force de veille et de blocus. Des moyens militaires supplémentaires ont été dépêchés sur place pour défendre les sondes et mater les initiatives du mouvement NoTav.

http://www.youtube.com/watch?v=qnMoK8fjSeg

Traduit de Notav.info – 13 novembre 2012

Foreuses illégales à l’autoport de Susa, comme d’habitude protégées par la police…

Cette nuit (comme les voleurs et les assassins auraient dit les Ecritures) accompagnées d’un déploiement disproportionné de moyens et de forces du désordres, LTF (Lyon-Turin Ferroviaire) a occupé et bouclé toute la zone de l’autoport et la nationale 24, non sans avoir préalablement expulsé les chauffeurs des TIR qui reposaient sur l’aire et en créant de forts désagrément pour tous les habitants du village Traduerivi.

Tout ceci pour installer trois sondes afin d’effectuer les enquêtes, on suppose géologique, nécessaire à la rédaction du projet définitif du parcours international de la LGV Lyon Turin. […]

Encore une fois dans l’intérêt d’une “société de droit privé français” – c’est ainsi que se présente LTF au tribunal –  l’Etat italien se prosterne face aux lobbys politique du  BTP et à recours aux forces militaires pour contrer les populations locales. Combien d’écoles aurions-nous pu chauffer cet hiver avec l’argent dépensé pour ces bouffonneries? La maternité de Susa ferme, mais la station internationale elle doit se faire!

Une fois de plus, enfin, aucune procédures légale n’est respectée. Aucun de panneau devant le chantier indiquant les responsables, les motivations des intervenants et leurs autorisations. Mais nous le savons tous, ce chantier doit commencer – a priori – et à Susa comme à Chiomonte, l’illégalité est protégée par la police, leurs lacrimos et avec la bénédiction du tribunal de Turin.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s